Anaplasma phagocytophilum est une bactérie pathogène pour le bétail et l’homme et transmise par les tiques. Dans un paysage où évoluent animaux sauvages, domestiques et hommes, les chevreuils ne sont pas la principale source d’infection des tiques. Ces dernières portent majoritairement des souches pathogènes pour le bétail. Ces résultats contribuent à mieux comprendre le cycle épidémiologique d’A. phagocytophilum et ses implications en matière de santé animale.

Bibliographie :

  • Host specificity, pathogen exposure, and superinfections impact the distribution of Anaplasma phagocytophilum genotypes in ticks, roe deer, and livestock in a fragmented agricultural landscape. Amélie Chastagner, Angélique Pion, Hélène Verheyden, Bruno Lourtet, Bruno Cargnelutti, Denis Picot, Valérie Poux, Émilie Bard, Olivier Plantard, Karen D. McCoy, Agnes Leblond, Gwenaël Vourc’h, Xavier Bailly. Infection, Genetics and Evolution 2017, 55: 31-44.[DOI] [HAL] [ProdInra]
  • Communiqué de Presse INRA [Lien vers article]

Contact :

  • Xavier Bailly
Tiques, chevreuils et bétail, un ménage à trois ou presque pour le plus grand bonheur d’une bactérie pathogène.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.