Xavier Bailly
Ingénieur de Recherche (IR1)
Directeur de l’Unité
Épidémiologie moléculaire, Écologie évolutive
Centre INRAE Clermont-Auvergne-Rhône-Alpes
Site de Theix
Tél. 04.73.62.40.32
mail : xavier.bailly [at] inrae.fr


Postes, fonctions

  • 2008 Ingénieur de Recherche au sein de l’unité de recherche d’Epidémiologie Animale.
  • 2006-2008 Post-doctorat à l’Université de York (UK). Génomique des populations de rhizobia.
  • 2002-2006 Thèse à l’Institut des Sciences de l’Evolution de Montpellier et au Laboratoire des Symbioses Tropicales et Méditerranéennes. Recombinaison, spécialisation et spéciation chez les symbiotes du genre Sinorhizobium associés aux plantes du genre Medicago : des patrons de diversité aux hypothèses évolutives.

Thématiques de recherches

Dans le cadre de mes travaux, je m’intéresse à trois problèmes principaux.

Les microorganismes symbiotiques ou pathogènes peuvent-être confrontés à différents habitats, notamment différents hôtes. Dans ce contexte, j’étudie comment les habitats disponibles influencent la diversité des microorganismes et si les spécialisations induites contraignent la formation de groupes génétiques ou d’espèces.

De nombreuses bactéries possèdent des architectures de génome complexes, incluant un ou des chromosomes, des plasmides, voir des structures intermédiaires. Certaines de ces unités de réplications portent des facteurs de virulence ou sont vecteurs de transferts horizontaux de matériel génétique. De ce fait, je m’intéresse aux différences de dynamiques évolutives entre ces unités de réplication.

La démographie des espèces de microorganismes participant à des interactions durables est marquée par des variations importantes qui peuvent contraindre leurs trajectoires évolutives. J’essaye de trouver des traces de ces variations à l’aide de données moléculaires.

Au cours de ma thèse et de mon postdoc, j’ai abordé ces thèmes de recherche chez les bactéries fixatrices d’azote du genre Sinorhizobium qui sont associées aux luzernes (Medicago sp.). Mes travaux actuels sont centrés sur les bactéries du genre Borrelia transmises par les tiques.

Principaux projets

Génomique comparative et épidémiologie moléculaire des agents de la borréliose de Lyme.

Sélection de publications

  • X. Bailly, A. Migeon and M. Navajas, 2004. Analysis of microsatellite variation in the spider mite pest Tetranychus turkestani (Tetranychidae: Acari) reveals population genetic structure and raises questions about related ecological factors. Biological Journal of the Linnean Society 82:69-78. [lien]
  • X. Bailly, G. Béna, V. Lenief, P. De Lajudie and J. C. Avarre, 2006. Development of a lab-made microarray for analyzing the population structure of nitrogen fixing symbionts Sinorhizobium meliloti and Sinorhizobium medicaeJournal of Microbiological Methods, 67(1): 114-124. [lien]
  • X. Bailly, I. Olivieri, S. De Mita, J. C. Cleyet-Marel, and G. Béna, 2006. Recombination and selection shape the molecular diversity pattern of nitrogen-fixing Sinorhizobium associated to MedicagoMolecular Ecology, 15(10): 2719-2734. [lien]
  • X. Bailly, I. Olivieri, B. Brunel, J. C. Cleyet-Marel and G. Béna, 2007. Horizontal gene transfer and homologous recombination drive the evolution of the nitrogen-fixing symbionts of Medicago species. Journal of Bacteriology, 189(4): 5223-5236. [lien]
  • S. Pavoine and X. Bailly, 2007. New analysis of the consistency among markers in the study of genetic diversity: development and application to the description of bacterial diversity. BMC Evolutionary Biology, 7(1): 156. [lien]
  • C. Chaintreuil, F. Rigault, L. Moulin, T. Jaffre, J. Fardoux, E. Giraud, B. Dreyfus and X. Bailly, 2007. Nickel resistance determinants in Bradyrhizobium from the endemic New-Caledonian legume Serianthes calycinaApplied and Environmental Microbiology, 73(24): 8018-8022. [lien]
  • X. Bailly, E. Giuntini, Connor M. Sexton, Ryan P.J. Lower, Peter W. Harrison, Nitin Kumar, J. Peter W. Young, 2011. Population genomics of Sinorhizobium medicae based on low-coverage sequencing of sympatric isolates. The ISME journal, 5(11):1722-34. [lien]
  • Leblond, A.; Chastagner, A.; Pradier, S.; Bailly, X.; Masséglia, S.; Vourc’h, G., La prévalence de l’anaplamose dans le sud de la France. Bulletin épidémiologique, santé animale et alimentation 2012, Spécial Equidés, 30-31.[lien]
  • Chastagner, A.; Bailly, X.; Leblond, A.; Pradier, S.; Vourc’h, G., Single genotype ofAnaplasma phagocytophilumidentified from ticks, Camargue, France.Emerging Infectious Diseases2013,19, 825-826. [lien]
Bailly Xavier – Page Personnelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.